Current Size: 100%

À propos de Nature’s Path

Certifié Projet sans OGM

Qu’est-ce qu’un OGM?

Un OGM (organisme génétiquement modifié, ou organisme transgénique) est un organisme végétal ou animal dont le profil génétique a été transformé par des techniques de biotechnologie (également appelées techniques de génie génétique, ou GG). Cette technologie expérimentale fusionne l’ADN de diverses espèces, créant une combinaison instable de gènes animaux, végétaux, bactériens ou viraux qui ne pourrait se présenter dans la nature, ni résulter d’un croisement conventionnel.

La quasi-totalité des OGM commerciaux ont été modifiés de manière à résister à l’application directe d’herbicides ou à produire un insecticide. Malgré les promesses de l’industrie biotechnologique, aucun des OGM actuellement commercialisés ne présente des caractéristiques qui augmente leur rendement, leur tolérance à la sécheresse ou leur valeur nutritive, ou profitent autrement aux consommateurs.

Par contre, un nombre croissant d’études associent les OGM à certains problèmes de santé, à des dommages environnementaux et à la violation des droits des producteurs agricoles et des consommateurs.

Les OGM sont-ils inoffensifs?

Les OGM n’ont pas encore fait l’objet des essais requis pour prouver qu’ils sont sécuritaires chez les humains. Près de 50 pays du monde, dont l’Australie, le Japon et les pays de l’Union européenne, imposent d’importantes restrictions à la production et à la vente d’OGM, ou les interdisent totalement. Aux États-Unis, le gouvernement a autorisé la culture d’OGM sur la base d’études réalisées par les sociétés mêmes qui ont créé les OGM et tirent profit de leur vente. Toutefois, en l’absence d’études contrôlées, menées sur de vastes échantillons et réglementées par le gouvernement, il est impossible de connaître les effets à long terme des OGM sur la santé publique. Devant cette situation, un nombre croissant d’Américains prennent les choses en main et décident que l’expérience des OGM se fera sans eux.

Les OGM sont-ils étiquetés?

Tous les sondages le disent : une forte majorité de Nord-Américains aimeraient savoir si les produits alimentaires qu’ils achètent renferment des OGM (selon un sondage réalisé par CBS en 2008, 87 % des consommateurs souhaitent l’étiquetage des OGM). Un sondage récemment mené par CBS et le New York Times révèle en outre que 53 % des consommateurs affirment qu’ils éviteraient d’acheter des aliments génétiquement modifiés. Malheureusement, même si les résultats montrent constamment que la majorité des Américains veulent savoir si les aliments qu’ils achètent renferment des OGM, le puissant lobby de l’industrie biotechnologique a réussi jusqu’ici à dissimuler cette information.

Plusieurs campagnes citoyennes sont actuellement en cours aux États-Unis pour revendiquer le droit des consommateurs de savoir ce que contient leur nourriture. En Californie, plus d’un million de citoyens ont mené une campagne qui a abouti à l’inscription de la Proposition 37 (Right to Know Genetically Engineered Food Act) sur le bulletin de vote de l’élection de novembre. Ce projet de loi, qui exige l’étiquetage obligatoire des aliments génétiquement modifiés, pourrait, s’il est accepté, devenir la première loi d’Amérique du Nord à exiger l’étiquetage de tout un éventail de produits alimentaires transgéniques.

Les OGM sont-ils courants?

Aux États-Unis et au Canada, 80 % des aliments transformés conventionnels pourraient renfermer des OGM. Le relevé agricole annuel de juin, effectué par le service national des statistiques agricoles du département de l’Agriculture des États-Unis, révèle qu’entre 2000 et 2011, de 81 à 86 % du maïs et de 87 à 90 % du soja cultivés aux États-Unis étaient génétiquement modifiés. Comme la liste des ingrédients agricoles susceptibles d’être transgéniques change fréquemment, il est difficile de se tenir à jour. Dans le cadre de son engagement à aider les consommateurs à faire des choix éclairés, le Projet sans OGM met toute la diligence requise pour tenir à jour la liste des ingrédients susceptibles d’être des OGM.

Quels sont les effets des OGM sur l’environnement?

Plus de 80 % des OGM cultivés dans le monde ont été modifiés pour résister aux herbicides. Par conséquent, on utilise aujourd’hui 15 fois plus d’herbicides toxiques, comme le Roundup, qu’avant l’introduction des OGM. Les cultures d’OGM sont également à l’origine de l’émergence de mauvaises herbes et d’insectes ultrarésistants, dont l’élimination requiert des poisons encore plus toxiques qu’avant, comme le 2,4‑D (un des principaux ingrédients de l’agent Orange). Extension directe de l’agriculture chimique, les OGM sont élaborés et vendus par les plus grandes sociétés chimiques du monde. On ignore les effets à long terme des OGM, mais on sait qu’il est impossible de retirer ces nouveaux organismes de l’environnement une fois qu’ils y sont introduits.

Quel est l’effet des OGM sur les producteurs agricoles?

Les OGM sont de nouvelles formes de vie. À ce titre, ils font l’objet de brevets obtenus par les sociétés biotechnologiques pour limiter leur utilisation. Munis de ces brevets, les sociétés qui fabriquent des OGM ont la possibilité de poursuivre les producteurs agricoles dont les champs sont contaminés par leurs OGM, même si cette contamination résulte de la dérive inévitable de semences venues des champs voisins. Ainsi, les OGM menacent gravement la souveraineté des producteurs agricoles et la sécurité alimentaire nationale de tout pays qui en permet la culture, y compris les États-Unis.

Comment puis-je éviter de consommer des OGM?

Les consommateurs qui ne veulent pas d’OGM dans leur alimentation peuvent prendre certaines mesures. D’abord, manger des aliments biologiques. Comme la réglementation qui régit la culture biologique interdit toute modification génétique, les aliments biologiques constituent la meilleure protection contre le risque de consommer des OGM. Ensuite, repérer les aliments sans OGM en recherchant le sceau du Projet sans OGM. L’initiative du Projet sans OGM est la seule procédure d’homologation indépendante d’Amérique du Nord qui certifie que les produits sont fabriqués selon les pratiques exemplaires visant à éviter les OGM. Enfin, éviter les produits qui risquent de renfermer des OGM. Grâce au travail d’organismes comme le Projet sans OGM, les consommateurs peuvent connaître les produits à éviter et savoir comment faire des bons choix qui s’inscrivent dans leur mode de vie. La liste complète des plus de 6 000 produits certifiés Projet sans OGM est offerte dans un répertoire en ligne et sous forme d’application pour iPhone facilitant le magasinage.