Current Size: 100%

Information sur l'entreprise

Arran Stephens

Arran est né et a grandi à la ferme familiale sur l’île de Vancouver. Ses parents, Rupert et Gwen, étaient des pionniers de l’agriculture biologique et ont expérimenté de nouvelles méthodes dans les années 1950. Un jour, Rupert a donné ce conseil à son fils de 12 ans : « laisse toujours la terre en meilleur état que celui où tu l’as trouvée ». Il a suivi ce conseil jusqu’à en faire son principe directeur. Après huit ans d’études en arts, Arran est parti en Inde pour étudier la méditation et la spiritualité avec son maître spirituel révéré, Sant Kirpal Singh. De retour sept mois plus tard avec seulement 7 $ en poche, un prêt de 1500 $ et une bonne dose d’espoir, il a ouvert le premier restaurant entièrement végétarien du Canada. Lifestream, le premier supermarché d’aliments naturels du Canada, a suivi en 1971 (puis a été vendu en 1981). C’est en 1985, dans l’arrière-boutique de leur restaurant, qu’Arran et sa compagne de vie Ratana ont lancé Nature’s Path Foods. Une fois les nombreux défis relevés, celle-ci est devenue la plus grande entreprise d’aliments biologiques pour petits-déjeuners en Amérique du Nord, employant aujourd’hui des centaines de personnes dans ses installations de pointe des États de Washington et du Wisconsin, et à la ferme biologique familiale de 3000 acres qui se trouve au Canada. Par un drôle de clin d’œil du destin, l’entreprise a racheté LifeStream à Kraft Foods en 1995. D’ailleurs, en cette époque où la tendance est à la vente des petites entreprises, Nature’s Path demeure fermement indépendante. Aucune partie de l’entreprise n’est à vendre : Arran et Ratana préfèrent passer le flambeau à leurs enfants et aux autres précieux membres de l’équipe, auprès de qui ils jouent le rôle de mentors.

Soucieuse de redonner à la communauté, Nature’s Path donne l’équivalent de 1 % de son chiffre d’affaires à des banques alimentaires, à des jardins communautaires et à différentes causes sans but lucratif. Au fil du temps, l’entreprise a reçu de nombreux prix, dont celui d’entrepreneur de l’année 2002, décerné par Ernst & Young, le prix Schumacher pour la durabilité de 2007 et le prix du leadership de l’industrie biologique (Organic Leadership Award), décerné en 2013 par l’organisation nord-américaine du commerce biologique (Organic Trade Association).

Livres publiés : Journey to the Luminous (Elton-Wolf, 1999), Moth & the Flame et The Compassionate Diet : How What You Eat Can Change Your Life and Save the Planet (Rodale Books, 2011; titre pouvant se traduire par « Le régime alimentaire de compassion : en quoi ce que vous mangez peut changer votre vie et sauver la planète »). Arran a écrit The Compassionate Diet parce qu’il croit qu’un régime à base d’aliments végétaux peut représenter le point de départ vers un mode de vie plus humain, plus sain et plus pacifique pour tous.

Par ailleurs, il compte parmi les membres fondateurs du Projet sans OGM, a siégé au conseil du Rodale Institute et s’est consacré avec passion au vote en Californie sur la proposition 37, qui visait à instaurer une loi sur le droit de savoir quels aliments ont été génétiquement modifiés, mais qui a malheureusement été battue le 7 novembre 2012*.

Entrepreneur, artiste, auteur, défenseur de l’environnement, agriculteur, bénévole et adepte de la méditation, cet homme reste fidèle à ses principes et suit son propre chemin depuis près de sept décennies.

*(Note : Au même titre qu’une vaste coalition grandissante de citoyens, d’organismes sans but lucratif et de défenseurs de l’agriculture biologique, Arran estime que tous devraient avoir le droit de savoir si les aliments qu’ils consomment ont été manipulés génétiquement. Or, à l’heure actuelle, les citoyens des États-Unis et du Canada ne disposent pas de ce droit fondamental. La sûreté et l’efficacité des aliments OGM n’ont toujours pas été prouvées, et des études approfondies ont même montré que les OGM constituent la plus grande menace qui pèse sur la sécurité alimentaire, la santé et l’environnement à l’échelle mondiale. Nature’s Path USA a donc consacré plus de 600 000 $ au soutien de la proposition 37. Il s’agissait d’un combat historique rappelant celui de David contre Goliath : d’un côté, des consommateurs et des visionnaires aux ressources limitées, et de l’autre, des entreprises biotechnologiques au pouvoir colossal, des grandes sociétés agroalimentaires et des producteurs de malbouffe, dont Monsanto, Dow, Kellogg, General Mills, Kraft, Pepsi, Dean, Smuckers et autres, qui ont investi plus de 30 000 000 $ dans une campagne de peur et de désinformation pour faire rejeter la proposition.)