Current Size: 100%

Aliments sains

Faible en sodium

Qu’est-ce que le sodium?

Le sodium est un nutriment essentiel au bon fonctionnement de l’organisme. Il joue un rôle important dans la régulation des fluides corporels, de concert avec le potassium et les ions de chlore. Ensemble, ces trois éléments assurent la distribution adéquate de l'eau corporelle et le maintien d’une pression artérielle normale. En revanche, d’après certains chercheurs, l’excès de sodium dans notre alimentation pourrait faire partie des facteurs contribuant à l’épidémie d’hypertension dans la population actuelle de l’Amérique du Nord.

De quelle quantité de sodium ai-je besoin?

Aucune dose quotidienne recommandée (DQR) n’a été établie en ce qui concerne les niveaux maximum et minimum de sodium qu’un adulte en santé devrait consommer. Aux États-Unis, le Food and Nutrition Board de la National Academy of Sciences recommande un minimum quotidien de 500 mg (2). Selon l’American Heart Association (AHA), il ne faudrait pas en consommer plus de 2400 mg par jour (3). Quant à la Federal Drug Administration (FDA), elle a adopté la recommandation de l'AHA et l’a appliquée aux normes d’étiquetage de la valeur quotidienne à indiquer pour les aliments. Cette recommandation correspond à seulement une cuillerée à thé de sel par jour.

De nos jours, les Nord-Américains en général consomment de 3000 à 6000 mg de sodium par jour. Cela dépasse la recommandation de l’AHA et semble indiquer que le régime alimentaire typique comporte un excès de sodium. L’incidence de cet excès a fait l’objet de nombreuses études. En conséquence, deux états pathologiques – l’ostéoporose et l’hypertension – ont été liés à la consommation excessive de sodium. On estime qu’un apport en sodium supérieur à la normale pourrait contribuer à l’ostéoporose en augmentant la perte de calcium par les voies urinaires. Certains chercheurs croient également qu’une alimentation à teneur élevée en sodium conjuguée à une prédisposition génétique pourrait causer l’hypertension, soit une pression artérielle anormalement élevée.

En quoi consiste l’hypertension?

La pression qu’exerce le sang sur la paroi des vaisseaux sanguins est ce qu’on appelle la « pression artérielle » (ou tension artérielle), et elle résulte de plusieurs facteurs : l’action de pompage du cœur, le volume et l’épaisseur du sang, l’élasticité des parois artérielles et la résistance au débit sanguin dans les artères. On parle d’hypertension lorsque la pression sanguine dépasse 140/90 mm Hg. Non traité, cet état pathologique peut entraîner un infarctus du myocarde ou une insuffisance cardiaque, un accident vasculaire cérébral (AVC), une insuffisance rénale ou une mort prématurée. L’hypertension est le plus commun des troubles de santé majeurs aux États-Unis, où il touche une personne sur quatre, et la moitié des personnes de plus de 65 ans.

Le sodium est-il lié à l’hypertension?

Le lien entre l’hypertension et une alimentation riche en sodium demeure controversé. Toutefois, des études démographiques ont démontré que la fréquence de l’hypertension a tendance à être plus élevée qu’ailleurs dans les pays où la consommation de sodium est élevée. À l’inverse, dans les populations primitives étudiées, dont les membres consommaient peu de sodium, on n’a observé qu’un nombre limité de cas d’hypertension, sinon aucun. De plus, lorsque l’alimentation traditionnelle est maintenue, la pression sanguine n’augmente pas avec l’âge dans ces populations (6).

Certes, le traitement de l’hypertension par la restriction de l’apport en sodium reste chaudement débattu. Par contre, des recherches ont démontré qu'une réduction modérée de la teneur en sodium d’un régime alimentaire moyen ne présente aucun risque pour la santé, alors qu’elle mènerait à une diminution de la morbidité cardiovasculaire et de la mortalité connexe chez les Nord-Américains (7).

Où retrouve-t-on le sodium dans notre alimentation?

L’industrie de la transformation alimentaire utilise énormément de sodium sous plusieurs formes, s’en servant à la fois comme rehausseur de goût et comme agent de conservation naturel. On estime ainsi que les aliments transformés représentent 75 % du sodium présent dans notre alimentation. Sa présence naturelle dans les aliments correspond à 10 % du total, et les 15 % qui restent proviennent du sel que nous utilisons pour faire la cuisine ou que nous ajoutons à table (8).

Sources

1. OH, M.S., et J. URIBARRI. « Electrolytes, water, and acid-base balance », dans SHILS, M.E., J.A. OLSON, M. SHIKE, et A.C. ROSS, éd. Modern Nutrition in Health and Disease, 9e édition, 1999 , p. 105-139.
2. INSEL, P., R. TURNER, et D. ROSS. Nutrition, 2002, p. 414-415.
3. AMERICAN HEART ASSOCIATION. Sur Internet : <URL:www.americanheart.org>.
4. INSEL, P., R. TURNER, et D. ROSS. Nutrition, 2002, p. 430-432.
6. ZEMEL, M.D. « Dietary pattern and hypertension: The DASH study », Nutrition Review, vol. 55, no 8  (1997), p. 303-308.
7. USDA CENTER FOR NUTRITION POLICY AND PROMOTION. « Dietary guidance on sodium: should we take it with a grain of salt? », Nutrition Insights, mai 1997.
8. INSEL, P., R. TURNER, et D. ROSS. Nutrition, 2002, p. 414-415.
9. MAYO CLINIC, UNIVERSITY OF CALIFORNIA – LOS ANGELES, et DOLE CO.
Encyclopedia of Foods, A Guide to Healthy Nutrition, 2002, p. 53-57.